Return to site

Un nouveau monde

Tiers-lieu et démocratie ?

Le 9 Avril 2014, nous avons créé la coopérative CASACO. Pour fêter son premier anniversaire, il nous semblait important d'expliquer la philosophie qui accompagne CASACO au quotidien.
Un tiers-lieu ?
Idris et moi (Aurélien), avons démarré notre réflexion en Janvier 2014 lors d'une conversation toute simple :
On aurait vraiment besoin d'un bureau pour nos activités respectives non ?
- Tu connais le coworking ?
- Tiens approfondissons ça...
Nous avons alors découvert un nouveau monde, celui des tiers-lieux. Monde qui nous a paru encore plus intéressant et même nécessaire au fil de nos avancées. Une sorte d'économie/société alternative préparant l'avénement d'un nouveau monde, portée par des acteurs engagés et motivés de la société civile. Nous avons découvert le pouvoir transformateur de ces lieux/écosystèmes sur le travail, l'entrepreneuriat, la formation, le lien social, la transmission intergénérationnelle, la transition numérique, l'innovation, le développement durable... Marchant par étapes, nous n'en avons pas encore fait le tour !
Au fil des conversations et des rencontres, nous avons réuni un collectif de personnes. Il s'agissait d'indépendants, d'entrepreneurs, de porteurs de projet dynamiques et bienveillants qui, comme nous au départ, souhaitaient juste travailler dans de bonnes conditions et mutualiser des moyens. Ensemble, nous avons construit CASACO autour d'une vision commune.
Aujourd'hui, la Tribu collaborative est composée d'une soixantaine de membres et chaque jour, nous faisons découvrir ce nouveau monde a de nouvelles personnes, souvent surprises qu'un tel projet "de société" puisse exister. Certains adhèrent directement, d'autres imaginent difficilement que cela puisse exister et marcher au quotidien mais reviennent tout de même nous voir plus tard !
Mais pourquoi une coopérative ?
Depuis de longues années, Idris est convaincu de l'avenir du modèle coopératif. Il me l'a fait découvrir (Aurélien) alors que j'accompagnais la création de sa société coopérative EUROSCOP lancée il y a maintenant deux ans avec Alain et Marcel. Pour faire simple, ce modèle prône une gouvernance partagée, la prééminence de la personne humaine, la solidarité, l'intérêt collectif avant l'intérêt personnel et une intégration sociale, économique et culturelle sur un territoire. 
De mon côté, le besoin de retrouver du sens, de l'engagement et du collectif dans mon travail quotidien m'a poussé à m'y intéresser. Et j'ai alors tout autant découvert un nouveau monde.
Les coopératives existent bien-sûr depuis de nombreux siècles mais, depuis l'avénement de la révolution industrielle, elles sont toujours restées en marge entre le système capitaliste classique et le système associatif, amortisseur social du premier.
Au fil de nos réflexions sur la gouvernance d'un tel projet, nous nous sommes posés ces questions sur le modèle coopératif :
  • Ne serait-ce pas en fait la troisième voie qui concilierait économique et social ?
  • N'est-il pas fondamentalement cohérent de créer une coopérative pour un tiers-lieux, un outil social, économique et culturel commun ?
  • Ne serait-ce pas un moyen global d'améliorer le bien-être, l'engagement et l'implication de tous ? Au niveau de l'entreprise certes mais aussi par répercussion au niveau politique (notre avenir commun quoi !) ?
  • Ne serait-ce pas un moyen d'accompagner le développement de la "société des indépendants" que nous sommes en train de créer avec la révolution numérique/collaborative ? Dans le contexte d'une forte augmentation du nombre d'indépendants, auto-entrepreneurs et précaires auxquels les politiques et les syndicats ne s'intéressent pas, ne serait-ce pas un moyen de se protéger ENSEMBLE ? Tout en conservant notre pouvoir sur notre destinée individuelle ?
Et on s'est emballé !
  • Pourquoi le système démocratique s'est arrêté aux portes du monde économique ? Si le 18ème siècle a réussi à le faire pour le politique, pourquoi le 21ème siècle ne réussirait-il pas à le faire pour l'économique ?
  • Pour construire un nouveau modèle français, ne faut-il pas tout autant agir au niveau de la gouvernance des entreprises que sur l'innovation permise par le numérique ? Avant que le modèle des start-ups anglo-saxonnes ne devienne une norme pour les prochaines générations...
  • Pour aller plus loin, est-ce que les tiers-lieux, espaces de libertés, de partages et de rencontres, associés à une gouvernance démocratique ne seraient pas le moyen de faire émerger une nouvelle Révolution française qui réaffirmerait bien haut "Liberté, égalité, fraternité" ? Celle-ci douce, pragmatique et globale !
Le fonctionnement
Alors c'est bien beau les vertus du modèle coopératif mais comment ça marche tout ça ?
Ayant construit CASACO avec un collectif, il nous semblait indispensable de rester cohérent jusqu'au bout dans notre démarche. Nous avons regardé les différentes possibilités de statuts juridiques, beaucoup consulté et notre choix s'est porté sur la coopérative SCIC, Société Coopérative d'Intérêt Collectif. Statut créé en 2001 seulement et qui a connu un coup de boost grâce à la dernière loi Hamon sur l'ESS.
Il n'en existe que 431 en France (à fin 2014) et nous devions être dans les 400ème !
Mais c'est quoi concrètement ?
  • une société SARL ou SAS tout d'abord
  • au niveau opérationnel, un ou des gérants comme dans une société classique
  • au niveau stratégique lors des assemblées générales, une voix = un homme/une structure. Droit de vote égal, ne tenant pas compte de la puissance financière des uns et des autres.
  • une implication de toutes les parties prenantes dans la gouvernance avec des collèges de décisions. A CASACO, nos collèges sont celui des salariés, des bénéficiaires des services et des partenaires techniques et financiers.
  • une priorité donnée à l'humain et pas aux dividendes. Avec l'intégration de la quasi-totalité des bénéfices en réserve, afin d'assurer une pérennité à la structure.
Les actions de sensibilisation
Comme vous l'avez compris, nous sommes convaincus du pouvoir transformateur de la coopération, qu'elle s'exerce entre nos coworkers ou bien dans le cadre de la gouvernance de notre outil commun.
Ainsi, nous sommes impliqués dans le mouvement :
  • Aurélien participera le 22 Avril au Rassemblement des jeunes coopérateurs européens avec 6 autres gérants de coopératives françaises
  • nous sensibilisons à la cohérence du modèle coopératif les nombreux porteurs de projet de tiers-lieux que nous rencontrons
  • Aurélien participe à l'organisation du premier événement français rassemblant les SCIC 
  • nous organiserons très prochainement un atelier sur le thème avec l'URSCOP
  • nous poussons pour rassembler les tiers-lieux coopératifs dans un collectif. Nous sommes encore peu nombreux mais nous y croyons !
A CASACO, nous organiserons donc notre première Assemblée Générale début 2016, lors de laquelle nous accueillerons nos nouveaux sociétaires. Entre temps, nous organisons des Conseils de la Tribu mensuels pour discuter avec la Tribu des orientations de CASACO.
N'hésitez pas à réagir en nous envoyant un mail à bienvenue@casaco.fr !
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly