Return to site

Sybille • Coach formateur

Sybille, coach et membre de la Tribu depuis avril 2016, aide les managers à mieux se connaître pour mieux gérer leurs équipes.

Quel est ton parcours ?

J’ai une formation littéraire et linguistique, puis économique et politique.

D’abord une Maîtrise en développement économique régional et commerce international que j’ai complétée par une maîtrise en politiques et pratiques culturelles en Europe. J’ai vécu trois ans à l’étranger, en Grande-Bretagne et en Allemagne.

J’ai travaillé dans un centre de formation aux métiers culturels où j’aidais les responsables d’associations culturelles et socio-culturelles à développer leur activité, rechercher des partenariats, évaluer leurs besoins de formation, etc.

Puis j’ai travaillé pour une entreprise de formation britannique en France « Impact International » où j’ai appris mon métier actuel de formatrice.

Depuis 2009, je travaille en Freelance et je continue de me former en permanence, notamment à la pratique narrative et la logique émotionnelle ces dernières années. En fonction du contexte de mes coaching cela me permet d’utiliser différents outils.

Parle-nous de ton projet ?

Je suis coach formateur et j’interviens auprès de grands groupes comme Airbus et Sanofi, pour aider les managers à améliorer leurs compétences en leadership et management.

J’interviens sur des sujets comme la communication interpersonnelle, le développement personnel, la gestion du temps ou des conflits.

« Mieux se connaître pour mieux travailler avec les autres. »

J’accompagne les personnes, en coaching individuel ou en groupe, dans la connaissance à la fois d’eux-mêmes et de leurs collaborateurs. Je suis parfois des groupes sur plusieurs mois, le groupe devient alors une ressource à part entière, les membres s’entraident par la suite.

Mes coachings passent notamment par des mises en situation et des tests comme le MBTI qui permettent de mieux savoir comment chaque personne évolue dans un environnement, assimile l’information, gère les interactions, etc.

C’est important de se rappeler, même si c’est une évidence, que tout le monde est différent, surtout pour un manager, il pourra adapter son management en fonction des membres de son équipe. Certains par exemple, plutôt extravertis vont penser que tout le monde exprime son ressenti aussi facilement, alors que les personnes plutôt introverties vont avoir besoin de questionnement et de réflexion avant de s’exprimer.

Certains vont avoir besoin de beaucoup de détails lors du lancement d’un projet alors que d’autres vont se lancer en comprenant simplement l’enjeu puis ajuster au fur et à mesure.

« En identifiant sa propre personnalité et celle des autres, on facilite le dialogue et la compréhension. »

J’utilise comme outils le questionnement, la reformulation et l’écoute, les bases de la communication en somme. En effet, si la question est juste et bien formulée, on aide l’autre à avancer, à trouver lui-même les réponses qui correspondent à ce qu’il est.

Mon intention est de former des « manager coach », c’est-à-dire qui vont encadrer leurs équipes en favorisant la collaboration et l’écoute et s’adapter à ce que requiert la situation. Ils vont aider leurs collaborateurs à être acteur de la solution.

Il peut s’agir de jeunes managers qui débutent ou de personnes expérimentées qui vont pouvoir se questionner sur leurs acquis, valider leurs compétences avec un œil nouveau.

« Les émotions ont un sens. »

Je travaille aussi beaucoup sur les émotions, j’aide mes clients à comprendre le sens des émotions et apprendre à composer avec les leurs et celles des autres.

Des projets pour l’avenir ?

Je m’intéresse beaucoup à la co-éducation et j’aimerais travailler auprès de personnels soignants et de personnels enseignants. Il y a beaucoup à faire également dans ces domaines. L’éducation des enfants notamment est au cœur de la société. Par exemple, favoriser l’entre-aide, la collaboration et le plaisir dans l’apprentissage à l’école peut modifier la perception du travail des adultes de demain.

Pourquoi le coworking ?

En tant que freelance je travaillais de chez moi, à la médiathèque ou dans des cafés, mais je cherchais un endroit plus stable et un environnement de travail agréable.

Je suis souvent en déplacements, en ateliers et en coaching mais le reste du temps, je travaille seule.

Depuis avril, je viens ici une ou plusieurs fois par semaine, pour travailler ou pour assister à des évènements.

Pourquoi Casaco ?

C’est un endroit proche de chez moi, qui propose un environnement de travail très agréable et beaucoup d’évènements.

J’aime également le fait d’avoir l’opportunité d’échanger avec des personnes qui sont dans des domaines professionnels différents du mien, c’est très stimulant. J’aime découvrir ce que font les autres, cela m’aide aussi à réfléchir sur mon propre projet.

Merci à Anne-Sophie, bloggeuse et membre de CASACO, pour ce portrait.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly