Return to site

Retour sur le Calumet #12

3 minutes de libre expression pour partager une actualité, formuler un besoin, se présenter, communiquer un bon plan… puis passer le Calumet.

Mardi 13 juin 2017 a eu lieu le 12ème Calumet, un événement permettant à chacun de s'exprimer au cœur de la Tribu. Nos membres ainsi que des invités extérieurs ont donc parlé de leurs projets, de leurs besoins, de leurs événements, de leur offre...

En voici un résumé :

Maëlle, coworkeuse du mois de juin, a présenté son projet de café qui s'adressera aux petits comme aux grands et s'inscrira dans une démarche respectueuse de l'environnement. L'idée est de proposer un lieu convivial avec des activités pour les enfants et des animations pour les adultes du côté d'Arcueil, Cachan ou dans une ville limitrophe.

Elle recherche actuellement un ou une associée qui aurait, si possible, des compétences en cuisine. Pour démarrer une communauté et faire connaître le projet, Maëlle organise prochainement 2 événements à La Mine, la ressourcerie d'Arcueil dans laquelle elle est bénévole :

 

1/ Goûter + activité arts plastiques autour du recyclage

Création de moulin à vent à partir de bouteilles en plastique

Pour qui ? Enfants de 5 ans à 8 ans

Quand ? Mercredi 7 juin de 16h à 18h

Où ? A la Mine, 74 rue de la convention à Arcueil

Combien ? C'est gratuit

 

 

2/ Brunch en musique précédé d'une séance de baby yoga

Pour qui ? Les familles et tous ceux qui aiment bruncher

Quand ? Dimanche 25 juin de 10h à 14h

Où ? A la Mine, 74 rue de la convention à Arcueil

Combien ? 10 à 15 euros

 

Anouk, est la future animatrice d’ESSpace, un lieu hybride et innovant, créé par Solidarité étudiante :

- un espace de coworking étudiant, engagé dans la valorisation et la promotion de l'entrepreneuriat dans l'Economie Sociale et Solidaire.

- un Bar-Resto pour se détendre, partager de bons moments et régaler les papilles avec de bons produits et de la bière "Made in Paris".

Les coworkers resteront à ESSpace pendant 6 mois, « c’est une sorte de pré-incubation ». Anouk est venue aujourd’hui à CASACO pour échanger sur l’animation d’une communauté et en savoir plus sur la gestion courante d’un espace comme CASACO.

Laura, nomade à CASACO, nous a parlé d’une association qu’elle vient de rencontrer : WKF : Wake Up Café. L’association Wake Up Café découvre des talents artistiques et culturels chez les personnes incarcérées ou en sortie de prison (dessin, écriture, musique). Elle leur donne les moyens de travailler ces talents en créant des projets avec eux afin qu’ils changent leur regard sur eux-mêmes.

Par ces projets, Wake Up Café cherche à améliorer l’image de soi des détenus et ex-détenus, leur (re)donner confiance en eux et en la société qui les considère plus volontiers grâce à ces « œuvres » artistiques. En les médiatisant, WKF sensibilise la société à changer de regard sur le milieu carcéral et faciliter la réinsertion sociale et professionnelle des ex-détenus. WKF développe un réseau d'entrepreneurs acceptant de les embaucher à la sortie. Une repas est organisé chaque mois entre bénévoles et « wakers » (personnes sortant de prison).

Laure, résidente à CASACO, a rebondi sur le sujet en expliquant, qu’elle avait eu l’occasion de manager pendant 6 mois un homme qui rentrait en prison tous les soirs. Les codes classiques de l’intégration d’un salarié en entreprise sont bouleversées, c’est un réel challenge. En plus les collaborateurs n’étaient pas au courant de la raison de l’incarcération… > un retour d'expérience très intéressant !

Anne, qui découvrait pour la première fois CASACO, a elle aussi rebondi sur le sujet, car elle a eu l’occasion lors d’une formation de formateurs de suivre un module sur la formation auprès des détenus.

Anne a créé son entreprise il y a un an. Elle se spécialise dans le coaching pour post-burn-out et les personnes en difficultés professionnelles. Elle souhaite aussi développer le coaching social et solidaire en aidant des personnes en difficulté à "se remettre sur les rails". Elle est, par ailleurs, responsable de maraudes et recherche du travail pour la rentrée car elle ne gagne pas encore sa vie en tant que coach.

Sara, nomade à CASACO, a sondé la Tribu sur une traduction possible du terme « coaching ». Les termes accompagnement, tutorat, mentorat et co-atch sont ressortis mais ce n'est pas toujours simple de franciser ces termes sur-utilisés !

Anne-Sophie, ex-coworkeuse et ex-salariée de CASACO, est depuis 6 mois expatriée à Stockholm. Elle continue de développer son blog vegan et souhaite le monétiser. Elle va prochainement lancer un e-book avec des menus et proposer une offre d'accompagnement. Elle recherche un.e graphiste pour illustrer son e-book. Quelqu'un à CASACO ?!

Manu, résident à CASACO, est aussi intervenant auprès d’ados et d’adultes au plus petit cirque du monde. Du 16 au 18 juin aura lieu le festival Hip Cirq ainsi que le 22 juin une soirée pour célébrer les 25 ans du plus petit cirque du monde. Courrez-y !

Claire, fée de la Tribu, a fait un retour sur le Bal de CASACO : un succès marqué par les 296 cocktails réalisés grâce à la super machine des Fabriqueurs, Michel et son accordéon et plus de 110 joyeux participants !

> Anaïs propose mardi 20 juin de 9h30 à 12h30 un atelier sur le marketing de soi : inscrivez-vous !

> La journée des membres aura lieu vendredi 23 juin. Le coworking est offert pour les membres, un repas cuisiné par Isabelle est proposé au prix de 6€ (inscription au bureau CASACO jusqu’au mercredi 21 juin) et Franck tirera le portrait des membres de la Tribu.

> Du 21 au 25 juin aura lieu la Fête de la Ville de Malakoff, Décalab y sera présent avec la production du spectacle Ergonomics.

> L’équipe CASACO réorganise une collecte du don du sang, mardi 4 et jeudi 6 juillet. Inscription au bureau CASACO.

> Le débat est aussi lancé sur les sujets souhaités par la Tribu pour les mardis de CASACO de cet été.

Aurelien, agitateur de la Tribu, a présenté deux textes de recherche qui permettent de prendre du recul sur ce que l’on vit à CASACO. Le premier, sur les collectifs entrepreneuriaux, a été rédigé par Justine Ballon, Mélissa Boudes et Stéphane Veyer. Trois exemples de collectifs sont analysés : Coopaname, la coopérative d'activité et d'emplois, HappyDev, un collectif de développeurs informatiques et CASACO. Le texte sera publié dans un livre prochainement.
Le deuxième, sur les « tiers-lieux 2.0 » de David Vallat, évoque aussi le terme de « bricolage » qui caractérise l’expérimentation vécue au quotidien dans les projets comme CASACO.

> L'équipe relance la Casacadémie qui démarrera par une première formation sur l’animation de tiers-lieux en septembre. Le débat est lancé sur les thèmes de formation qui intéresseraient la Tribu.

Alice, nouvelle nomade à CASACO, a parlé avec beaucoup d’émotions d’un documentaire sur la course à pied « Free To Run ». Ce documentaire retrace l’évolution de la course à pieds en tant que sport et loisirs. Mais aussi de l’appropriation de la ville par la course et l’émancipation des femmes par le sport.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly