Return to site

Isabelle • Entre culture et cuisine

Cuisinière nomade, férue de littérature, Isabelle nous donne les ingrédients de son parcours professionnel.

Quel est ton parcours ?

Dès le primaire, je me souviens avoir hésité entre les Beaux-Arts et l’école hôtelière. J’ai finalement choisi les Beaux-Arts, et mon projet de diplôme consistait à aménager un restaurant dans un très beau et ancien bâtiment. Déjà, il y avait un lien.

A 36 ans, j’ai été diplômée d’un CAP cuisine. Une expérience originale et inattendue !

Longtemps, j’ai eu le projet d’ouvrir un restaurant, mais cette idée a grandi et évolué. Les envies d’aventure, de flexibilité, d’ouverture sont là.

Quel est ton projet aujourd'hui ?

Le jour où j’ai visité le Musée Colette, il y a eu un déclic.

Colette est le lien entre le culinaire et le culturel. Elle était gourmande, cuisinière et bonne vivante. J’ai également été marqué par le film « Le festin de Babeth », tiré du livre de Karen Blixen, alliant ainsi littérature et cuisine.

Les événements du quotidien, les rencontres que l’on fait, influent toujours sur un projet. J’ai donc eu envie de faire quelque chose qui me plaisait. Je pense que l’on peut bien manger et passer un bon moment autour d’une table tout en apprenant.

Aujourd’hui, mon projet est de faire d’un repas, une expérience humaine vivante et culturelle. Cuisiner, chez les gens, de façon saine et équilibrée. Théâtraliser cet instant. Permettre aux convives de se cultiver en passant un moment agréable autour de la découverte d’un personnage célèbre qui avait un lien avec la cuisine

Sur un autre volet, l’engagement pour l’environnement et le lien social, en créant des ateliers dans des zones rurales où l’habitat est éparpillé, me semble important. Je pense notamment à l’Association « le p.a.r.c » avec qui je travaille.

Pourquoi le coworking et Casaco ?

Avant Casaco, je ne savais pas que le coworking existait. J’ai découvert Casaco il y a un an. Je suis tout de suite tombée amoureuse en passant devant, avant même de pousser la porte.

La rencontre avec Casaco a été importante. Milieu ouvert, curieux, d’acceptation des autres sans jugement, ça a eu un effet de soins. Les projets des autres coworkers te nourrissent, même si il n’y a pas de liens directs avec ton activité

Je suis tout de suite tombée amoureuse en passant devant.

On dit tous que l’on se sent seul à la maison, mais ça n’est pas une platitude. Nous avons tous besoin d’échanges.

Pour en savoir + sur Isabelle, cliquez ici.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly