Return to site

Damien Sabbagh – Le théâtre dans la peau

· Interviews

Passionné de théâtre et formateur, Damien allie les deux disciplines et nous parle de son activité.

Quel est ton parcours ?

J’ai un parcours classique : une école de commerce à Lyon. J’hésitais entre des études dans le théâtre et une école de commerce. Certains me poussaient à choisir le théâtre car je le pratiquais de manière
intensive depuis plusieurs années et cela me passionnait, j’ai préféré la sécurité.

Après mes études, J’ai travaillé dans la vente, pendant deux ans à Montréal. C’est là que j’ai pris conscience que le théâtre m’aidait à gérer des situations complexes de vente ou de management. Après deux superbes années au Canada, je suis rentré en France car la pratique du théâtre me manquait. Je souhaitais donc trouver un métier me permettant de me rapprocher de cet univers.

C’est grâce à l’association Ressort, à Lyon que j’ai appris qu’il existait des organismes de formation qui
utilisaient le théâtre dans leur pédagogie pour former des salaries en entreprise. J’ai donc déposé une
candidature spontanée dans une entreprise positionnée sur ce secteur et j’ai eu le poste très vite !
Durant 7 ans, j’ai appris le métier, en animant des formations partout en France mais aussi à l’étranger,
en anglais et en espagnol.

"Je me suis rendu compte que le comportement et la posture avaient beaucoup d’importance dans la relation à l’autre."

Il y a 3 ans, j’ai décidé de me lancer en créant ma propre structure : Ozanim.

Quel est ton projet aujourd'hui ?

Aujourd’hui, Ozanim propose 3 offres :

  • La formation sur la posture managériale, la communication orale, et la prise de parole en public.
  • Les séminaires de cohésion d’équipe.
  • L’animation des fils rouges d’événements, de colloques ou de rassemblement.

"Mon activité fonctionne plutôt bien et j’en suis tous les jours surpris !"

J’ai aussi comme projet de développer des supports pédagogiques innovants. J’utilise donc de plus en
plus, pendant mes formations et séminaires, des tablettes tactiles et applications (sans toutefois
dénigrer les supports matériels). Cela a un impact très positif chez les participants.

Pour moi, être entrepreneur, c’est avoir une grande liberté. Je ne pense pas pouvoir devenir à nouveau
salarié un jour. Mais je ne pensais pas non plus devenir entrepreneur avant !

J’ai deux réussites qui me tiennent à cœur :

  • Animer un séminaire pour les services du Premier Ministre.
  • Animer (avec Okoni, une super entreprise avec qui je suis partenaire) un séminaire en Croatie en
    anglais pour 200 responsables d’une grande entreprise spécialisée en microbiologie.

L’exigence était élevée mais ça a été un beau succès sur ces deux missions !

Pourquoi le coworking et Casaco ?

Au début, j’ai eu un mon bureau seul, cela me convenait. Puis, en arrivant à Clamart, j’étais sans
bureau fixe : j’ai écumé les cafés : problèmes de wifi, bruits.… La scène de trop a été de voir un
patron de café taper sur son employé. Là, je me suis dit qu’il fallait que je trouve un lieu plus
propice au travail.
Deux contacts m’ont parlé de Casaco de façon positive. Le premier jour où je suis venu, j’ai été
très bien accueilli par Claire et Nathalie. J’apprécie particulièrement l’ambiance et la multitude
des événements proposés. N’étant pas très disponible, je suis juste un peu frustré de ne pouvoir
y assister aussi souvent que je le voudrais.

Pour en savoir plus, le site web et la page Facebook d'Ozanim.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly